Réseau Zec
Services en ligne disponibles: enregistrement

Orignaux

Inventaire aérien de l’orignal – Résultat de l’inventaire aérien de l’orignal dans la zone de chasse 13
Rouyn-Noranda, le 19 septembre 2017 – La Direction de la gestion de la faune de l’Abitibi-Témiscamingue du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dévoile aujourd’hui les résultats de l’inventaire aérien de l’orignal réalisé au cours de l’hiver 2017 dans la zone de chasse 13.

Cet inventaire a été effectué par les biologistes et les techniciens de la faune régionaux du Ministère entre le 19 janvier et le 17 février 2017. Un total de 75 parcelles de 60 km2, sélectionnées selon un protocole rigoureux, a été survolé. Un premier survol a permis de cartographier les réseaux de pistes d’orignal puis un second survol a permis d’identifier le sexe des bêtes observées et de distinguer les adultes des faons. Le territoire couvert excluait cependant la réserve faunique La Vérendrye, qui fait l’objet d’une gestion faunique particulière.

Les données recueillies ont permis d’estimer la population hivernale totale d’orignaux à plus de 14 000 individus, soit un nombre équivalent à celui estimé au dernier inventaire remontant à l’hiver 2005. Dans la zone 13, qui couvre la région de l’Abitibi-Témiscamingue, la densité de population de ce cervidé est de 2,6 orignaux par 10 km2. La précision sur cette valeur est de 12,4%, ce qui est jugé excellent pour ce type d’inventaire. Comme par le passé, les densités les plus élevées ont été observées dans les secteurs de Rouyn-Noranda et du Témiscamingue, alors que le secteur à l’est de Senneterre présente des densités plus faibles. Ces différences s’expliquent principalement par la qualité de l’habitat pour l’orignal.

Une population à nouveau en croissance
Au cours du dernier plan de gestion de l’orignal (2004-2010), la date d’ouverture de la chasse à l’arme à feu dans la zone 13 avait été devancée d’une semaine à la demande des chasseurs. Cette modification réglementaire a généré les plus fortes récoltes historiques, mais a été suivie par une diminution du nombre d’orignaux récoltés. Ce changement a donc eu pour conséquence de faire baisser la population d’orignaux de la zone 13. Le retour à la date d’ouverture initiale de la chasse à l’arme à feu a été effectué en 2010 et, depuis, la population d’orignaux de cette zone de chasse présente une légère croissance. Les résultats de l’inventaire aérien de l’hiver 2017 démontrent que le cheptel a désormais atteint une abondance équivalente à la période précédant ce devancement, ce qui confirme la tendance observée dans la récolte.

Poursuite des objectifs du Plan de gestion de l’orignal 2012-2019
L’objectif du Plan de gestion de l’orignal 2012-2019 dans la zone de chasse 13 est un accroissement graduel de la population pour atteindre une densité de 3,2 orignaux/10 km2 d’habitat après chasse, à l’extérieur de la réserve faunique, d’ici à 2019. Les résultats de l’inventaire indiquent que la tendance à l’accroissement de la population devrait permettre d’atteindre l’objectif, mais à plus long terme. Les résultats de l’inventaire seront pris en considération dans l’élaboration du prochain plan de gestion de l’orignal.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :